L'inflammation chronique : c'est quoi ?

Dernière mise à jour : 2 févr.

Nous connaissons tous des phénomènes d'inflammation ponctuels : c'est ce procédé par lequel le corps combat un élément indésirable. Lorsqu'il y a blessure par exemple : la zone gonfle, devient chaude et douloureuse, car son irrigation sanguine augmente pour y amener tous les éléments chargés de combattre l'infection.


Mais que veut-on dire lorsque l'on parle d'inflammation chronique ?


On parle d'inflammation chronique lorsque cette réaction de défense du corps s'installe dans le temps et qu'elle ne se limite plus à une zone, mais se généralise. Cela arrive lorsque l'immunité du corps se trouve perturbée, par exemple lorsqu'on le soumet sans le savoir à un élément qu'il ne tolère pas bien ( un aliment auquel on est intolérant ) ou s'il est soumis de manière répétée à des toxines ( polluants, etc ... ).


Quelles sont les conséquences de l'inflammation chronique ?


L'inflammation chronique va, à la longue, abimer nos tissus, nos vaisseaux, elle va fatiguer nos organes, et notre immunité va se trouver d'autant plus perturbée..

L'arthrose par exemple est une maladie inflammatoire bien connue : l'inflammation chronique au niveau des articulations va causer leur dégradation progressive et entraîner l'inflammation des tissus environnants, occasionnant ainsi des douleurs importantes. Mais il existe aussi d'autres troubles, que l'on relie plus ou moins facilement à un état d'inflammation chronique : fatigue tenace, troubles digestifs divers, immunité perturbée et maladies chroniques.


Comment la limiter ?


L'alimentation va être notre meilleure alliée pour réduire l'inflammation chronique, car elle nous permet d'apporter à notre corps des éléments indispensables pour la combattre : il s'agira d'aliments anti-inflammatoires et/ou anti-oxydants ( les radicaux libres, qui causent l'oxydation, renforcent le phénomène inflammatoire ).


Il faudra chercher à :


- consommer des aliments riches en oméga-3 anti-inflammatoires ( huile de colza, de lin, petits poissons... ) ;

- augmenter le nombre de portions de fruits et légumes chaque jour ( riches en vitamines, minéraux, et autres composants anti-inflammatoires tels que les flavonoïdes ) ;

- utiliser du curcuma et du gingembre, anti-inflammatoires et anti-oxydants naturels ;

- consommer des aliments riches en zinc et en sélénium, antioxydants majeurs ( huîtres, algues, pain complet, jaunes d'oeuf ... )

- favoriser les cuissons douces


Au contraire, il faudra éviter au maximum certains aliments pro-inflammatoires :


- les acides gras trans, qui aggravent l'inflammation ( on les trouve dans la viande et les produits laitiers, dans les matières grasses végétales solides, dans les huiles cuites à trop haute température, dans les produits transformés ... ) ;

- les aliments riches en sucre ;

- les produits très raffinés ( céréales blanches, aliments transformés .. )



 



Bibliographie :

- BERTRAND Cécile ; Les aliments qui soignent l'arthrose ; Thierry Soucar Editions ( 2019 )

35 vues0 commentaire